Combien de séances

Les thérapies individuelles :

Pour un adulte ou un adolescent, compter en moyenne une dizaine de séances.

Il arrive que deux ou trois séances soient suffisantes. D’autre fois, des personnes viennent consulter vingt séances ou plus parce qu’elles désirent accomplir un travail plus en profondeur, souvent au delà de la résolution du motif initial de consultation.

Le nombre de séances est directement relié à l’intention du patient : ce choix vous appartient.

On peut avoir un budget limité et souhaiter régler rapidement un problème ponctuel, ou bien on peut souhaiter être accompagné sur un travail de fond, de développement personnel, de connaissance de soi, qui nécessitera plus de temps.

Le nombre de séances dépend également du degré d’ancrage du «mal être» pour lequel la personne est venue consulter : une dépression sévère ne va bien évidement pas se régler en deux séances.

Lorsqu’une thérapie individuelle concerne un adolescent ou un enfant, il est indispensable qu’au moins un des deux parents (idéalement les deux) soi(en)t présent(s) tout ou partie de la première séance.

Les thérapies concernant des enfants (8 ans ou scolarisé CE2 minimum) dépassent rarement une dizaine de séances. Elles peuvent quelque fois amener l’un des parents ou un membre de la fratrie à consulter.

Les thérapies de couple :

En thérapie de couple, le travail ne se fait pas sur les personnes mais sur la relation entre les personnes.

Ce travail a ses limites. Il ne peut remplacer une thérapie individuelle. Il donne de bons résultats lorsque chacun est dans un désir actif, c’est à dire qu’il ou elle est prêt(e) à modifier certaines habitudes ou certains comportements, dans le but de changer sa relation à l’autre – et pas seulement de développer une posture d’attente du type : quand est ce que mon conjoint va changer ?

Si chacun attend que le changement vienne de l’autre, rien ne change !

Il n’est pas rare que la thérapie de couple amène l’un des conjoints à entamer un travail personnel. Si les deux conjoints souhaitent entamer un travail personnel, l’un des deux devra consulter un autre thérapeute.

 

Exemple de ventilation possible pour 10 séances :

Les deux ou trois premières séances vont être espacées d’une semaine, les quatre ou cinq suivantes de quinze jours, enfin les trois dernières se feront à quatre six ou huit semaines d’intervalle – même si le nombre total de séances est limité, il est important que la personne qui consulte puisse être accompagnée dans la durée.